Menu

Cursus

Enfant, je rêvais d'être danseuse. Si beaucoup de petites filles ont eu ce même rêve, chacune l'a sans doute eu pour des raisons différentes. Je sais maintenant que cette félicité était due à l'expérience que je faisais de la cohérence. Je me sentais profondément UNE, faisant corps avec mon corps, suivant les pulsions de mon cœur et les instructions de ma tête.

Je venais juste de fêter mes 11 ans quand mon père est subitement mort des suites d'une erreur médicale. Du jour au lendemain, mon univers de petite fille insouciante s'est effondré. Non seulement mon père ne serait plus jamais là, mais ma mère ayant décidé de "rentrer en France", je devais dire adieu à mes amis, à ma maison, à mes repères. Les portables n'existaient pas, cette coupure marquerait donc un point de non-retour. Je me sentais comme un arbre amputé de ses racines. J'ai alors pris conscience du fait que ma tristesse n'était pas directement liée à la mort de mon père mais indirectement à l'interprétation que j'en faisais. En effet, ce qui me rendait triste n'était pas SA mort mais MON désarroi. Inconsciemment, j'avais tracé les implications tragiques de ce drame: je pensais que je serais à tout jamais incapable de faire appel à la sagesse de mon père. J'aurais pu me laisser couler par mes sombres pensées si je n'avais réalisé qu'être connecté à son coeur, c'est être connecté à la sagesse universelle. C'est être à la fois ancré en soi et se sentir des ailes. Soit je me morfondais sur mes racines perdues, sois je décidais de me laisser pousser des  ailes….pour découvrir un continent, nouveau pour moi, l'Europe. Mon expérience de la cohérence m'a permis de tenir le cap, quel que soit le continent. Quels que soient les coups du sort, je savais que je pouvais désormais transformer les impasses en passerelles car mon regard savait percevoir des possibilités là où je n'aurais pu voir que des problèmes.

C'est donc avec la même ferveur et le même alignement que je me suis plongée dans les études, connectant les matières entre elles, pour créer un tout cohérent, Pythagore n'était pas réduit à une formule, et je mesurais l'intérêt de ce théorème à son impact. Pour moi, il permettait avant tout de mesurer la pente d'une pyramide avant d'en entreprendre l'ascension. Mon ascension à moi m'a mené au Danemark, et ce voyage dans l'espace a aussi été un voyage dans le temps. Il y a 30 ans, les Danois pratiquaient déjà au quotidien le "hygge", cet art de vivre la cohérence, ce qui explique peut-être pourquoi les Danois sont souvent considérés comme le peuple le plus heureux du monde.

J'ai recrée mes racines intérieures et découvert que j'arrivais à aider aussi les autres à transformer leurs impasses en passerelles. J'avais moi-même du mal à expliquer comment en quelques mois, j'arrivais à faire d'une élève médiocre en math une étudiante en "Maths Sup", confiante en l'avenir. Je sais maintenant la force du mental, avec ses croyances motivantes ou limitantes. Je pratiquais de facto un coaching de cohérence basé sur la singularité de chacun et prenais plaisir à transformer les trésors intérieurs des autres pour les révéler à l'état de joyaux.

Un Master en management en poche, mon entrée dans la vie active a signé le début d'un nouveau chapitre, mais pas d'une nouvelle histoire. Les vents de la vie m'ont ensuite menée à Zurich. Entre l'univers de la finance et celui de l'assurance, mon cœur a penché sans hésitation vers le principe de solidarité sur lequel repose le monde de l'assurance La seule pensée que j'allais avoir les moyens de faire un monde plus cohérent et plus résilient me donnait des ailes. Depuis 27 ans, j'explore les secteurs de l'assurance et de la réassurance (en tant que "Medical Underwriter", "Products Actuary", "Data Analyst", "Project Manager") m'efforçant de connecter ces domaines et essayant de donner corps au principe de solidarité. Ma passion pour la psychologie positive, mon engagement dans de nombreux projets ainsi que ma formation continue* me permettent de pratiquer activement, depuis 2007, un coaching personnalisé pour coller au plus près des besoins et désirs de chacun.

C'est grâce à mon parcours riche en rebondissements que j'ai pu me connecter à ma singularité jusqu'à ce qu'elle m'apparaisse dans toute sa clarté et constitue la base de mon travail de coach. J'aide les clients qui vivent des moments difficiles, dans leur carrière ou dans leur vie personnelle, à trouver leur singularité et leur cohérence pour être uniques, irremplaçables et "inarrêtables". Si la vie est riche en rebondissements, n'est-ce pas justement pour nous permettre de rebondir? 

Chacun de nous a une singularité, une étincelle. Et chacune de nos étincelles, mises ensemble, peuvent faire un grand feu de joie. Notre singularité ne se s'oppose pas à la collectivité, elle la nourrit.

Et vous, quel est votre singularité?

(*e.g.: Certification de la "Core Quality Education" avec son auteur Daniel Ofman et membre actif du "Master's Circle" by Evercoach")